Répondre aux besoins de formation des institutions

et de leurs professionnels

Définies et élaborées avec vous, les formations que j'encadre visent à renforcer la réalisation de vos missions. Quelques exemples:

Travailler avec le collectif,

Renforcer sa capacité à intervenir avec des groupes

 

Objectifs de la formation :

Définir les groupes et leurs mécanismes

Donner sens à des conduites et pratiques de la vie collective

Renforcer sa capacité à agir avec les groupes dits difficiles ainsi que les rapports inter-groupaux

Développer des compétences et supports d’animation et de gestion de collectifs

Identifier collectivement des savoirs mobilisables en situation réelle de travail

 

Programme pédagogique :

La dimension collective est une part complexe et souvent compliquée du travail éducatif et social, de la vie institutionnelle, de la vie professionnelle et de la vie sociale.

La dynamique, ou l’absence de dynamisme de groupe freine, parasite voire paralyse souvent ce qui avait été pensé et écrit dans les projets. Cela nourrit du ressentiment, de l’isolement, de la fatigue qui peut se transformer en mépris, en haine, en dégoût et en épuisement.

Et pourtant, c’est bien ce travail avec les autres, dans notre réalité, qui peut seul garantir une réussite du projet, des projets.

Former, restaurer et renforcer le pouvoir d’agir des encadrants du milieu éducatif et social avec les collectifs qu’ils ont à fréquenter, piloter, accompagner, c’est favoriser des espaces de vie et de travail collectifs plus coopératifs, moins violents, plus authentiques, plus efficaces, au bénéfice des publics accueillis mais aussi de la santé des professionnels.   

 

 Journée 1 :

  • Constitution du groupe de formation – dialogue par rapport à l’objet de formation

  • Définition de la vie collective, des groupes: l’interdisciplinarité au service d’une question sociale

  • Groupe et contexte, influences et résonnances

 

Journée 2 :

  • Le besoin de groupe

  • Du groupe au clan.

  • Prévenir et limiter les pratiques de clan

 

Journée 3 :

  • Groupe et projet.

  • Développer des outils de travail pour animer des groupes et renforcer la gestion de la vie collective

 

 

Approche pédagogique :

Pédagogie active (mises en situation, travaux de groupe)

Apports théoriques et conceptuels

Renforcer le travail d’équipe et son projet

 

Objectifs :

Définir la notion d’équipe, de projet d’équipe et de coopération

Identifier les opportunités du travail d’équipe selon les contraintes de réalisation de celui-ci

Nommer et comprendre les principaux obstacles au travail de l’équipe

Déterminer des éléments favorables au travail d’équipe et à un climat de coopération pour prévenir les violences et permettre des conflits constructifs

Tonalité de travail :

Une équipe de travail quelle qu’elle soit ne s’inscrit pas dans un continuum de développement. Elle a vocation à penser et mettre en œuvre le projet de l’établissement, ce qu’elle réussit à de nombreux endroits. Elle est influencée par son contexte, sa dimension « réseau de liens vivants », les professionnels qui la composent, leurs compétences et appétences, ainsi que les publics pris en charge.  Elle peut être traversée par des doutes, des insatisfactions, des difficultés, des tensions voire des crises dans son organisation, ses missions, sa constitution, ou sa réalisation. Ces difficultés, dans des intensités variées, peuvent créer un niveau élevé d’oppositions, d’hostilités et de violences entre professionnels et parasiter ou paralyser son activité. Comment prévenir ces risques contenus dans le travail d’équipe ? Comment renforcer l’équipe dans son projet afin de traiter suffisamment les difficultés rencontrées et limiter ainsi celles-ci ?

 

Journée 1

  • Constitution du groupe de formation – analyse des motivations, démotivations par rapport à l’objet de formation

  • Définition co-élaborée de la notion d’équipe

  • Une équipe, un projet.

  • L’équipe et ses contraintes

Journée 2

  • Créer une dynamique de coopération, enjeux, opportunités et obstacles

  • L’équipe : rapport de l’individuel et du collectif

 

Journée 3

  • Les conditions favorables au travail d’équipe

  • Prévenir les violences

  • La distinction entre violence et conflit

  • Évaluation.

 

Pédagogie :

Apports théoriques et conceptuels ; pédagogie active ; exercices collectifs ; mise en situation

Comment améliorer l’adhésion des jeunes à l’offre éducative ?

 

Objectifs :

Définir collectivement les notions d’adhésion, de non-adhésion, de (re)mobilisation

Clarifier les contraintes agissant sur l’adhésion

Repérer les espaces au sein desquels s’exercent des résistances

Identifier les conditions favorables et les obstacles à l’adhésion

S’exercer à favoriser l’adhésion

Tonalité de travail :

Les cadres judiciaire et institutionnel de l’intervention légitiment, organisent mais aussi contraignent la relation aux jeunes et la relation au travail des professionnels.

Dans leur rapport à l’autorité, les jeunes accompagnés agissent-réagissent dans des dimensions de soumission-rébellion. Ils peuvent dans le temps d’exercice de la mesure « rejouer » de leur violence.

Les professionnels ont eux, à tenir des engagements et responsabilités qui peuvent agir sur leurs motivations.

Comment, dans ce contexte, continuer à améliorer l’accompagnement des jeunes et favoriser leur adhésion ?

Contenu de la session :

  • Constitution du groupe de formation – analyse des motivations, démotivations par rapport à l’objet de formation

  • De la contrainte à l’adhésion : pratiques, opportunités et difficultés

  • Organisation et relation : facteurs d’adhésion/non-adhésion

  • Evaluation

Pédagogie :

Apports théoriques et conceptuels ; pédagogie active ; exercices collectifs ; mise en situation